F.A.Q

Voici quelques questions qu’on nous pose sur notre concours.

Pourquoi dit-on que le concours Miss International est dans le “big 5” ?
Il y a des centaines de concours de beauté, notamment des internationaux, mais 3 sont les plus gros, en terme d’importance, d’ancienneté, de nombres de pays participants et de qualité des séjours offerts aux candidates. Ces 3 sont Miss Universe, Miss World, et Miss International qui est réputé pour sa préparation sublime pendant 20 jours !

Pourquoi ce n’est plus Miss France de la société télévisuelle qui y va ?
Parce que la Société Miss France n’a plus la licence officielle pour y envoyer sa miss ou une dauphine. A la place, le concours est devenu autonome et souhaite se développer en restant le plus possible ouvert aux petits comités associatifs non-marchands gérés par des bénévoles.

Pourquoi la miss est appelé Miss France par l’organisation internationale ?
Dans les concours internationaux, les candidates sont appelées par le nom de leur pays. Donc oui, une fois au Japon, en compagnie des autres miss, notre gagnante est appelée “Miss France” qui est un titre générique.

Comment sont sélectionnées les candidates ?
C’est une élection directement nationale, à ce jour. Nous retenons les candidates ayant fourni leurs dossiers complets jusqu’à ce qu’on ait le nombre de candidates voulues (25, mais ça peut évoluer). Elles sont alors convoquées directement pour les répétitions et l’élection nationale.

Si je suis élue à l’élection française, y a-t-il d’autres étapes sélectives ?
Non, après l’élection nationale, la miss élue est celle qui part au concours officiel au Japon pendant 3 semaines. Sauf désistement, accident, etc

Y a-t-il une taille minimum officielle ?
En fait, il n’y a pas de taille minimum officielle. Notre organisation ne veut pas discriminer par la taille, mais ni donner de faux espoirs. Le charme, l’élégance, son aisance sur scène, dépendent de la personnalité de la personne. Ceci dit, si les dernières miss élues à l’international dépassent les 1m70, la Miss International 2005 ne mesure “que” 1m68 et elle est magnifique !

Y a-t-il un âge limite ?
Il faut avoir entre 18 ans et 27 ans (nouveauté 2019) à la date de la grande finale du concours international au Japon (vers novembre). Donc c’est possible d’etre candidate à notre élection française en ayant 17 ans et quelques.

Faut-il être asiatique pour les concours internationaux se déroulant en Asie ?
NON, on cherche bien une représentante de la France, y compris les DOM TOM, et pour la plupart de nos concours, il est exigé la copie du passeport français, quelque soit les origines. Pas besoin de visa pour le Japon.

Suis-je sure d’être élue ?
On nous a posé la question. Comme on cherche des candidates, on serait tenté de répondre positivement, mais le jugement se fait en vérité sur scène, le jour de l’élection, par différents passages et interviews. Mais attention, les petits Défis préparatifs sont obligatoires.

Comment gagner ?
La notation des candidates se fait sur 3 notes, celles qui ont les meilleurs notes cumulées sont donc sur le podium. Ces notes se répartissent ainsi :
– une note pour les Défis réalisés,
– une note d’entretien individuel, dit “huis clos”
– une note de l’élection en public.

De quels Défis parle-t-on ?
On y répond sur le blog ici.

Quel discours doit-on préparer ?
Dans chaque élection, les candidates se présentent oralement. C’est ce qu’on appelle le discours mais en réalité, il s’agit d’une présentation courte et concise de votre personnalité. En général, il s’agit de dire qui vous êtes, de où vous venez, vos projets et votre ambition dans la vie.
Il est envisagé la tenue d’un huis clos : c’est-à-dire des entretiens individuels préalables avec chaque candidate afin de mieux les connaitre, sans le stress de la scène.

Qu’est-ce qu’on gagne ?
La gagnante de l’élection française sera LA personne sélectionnée pour représenter la France à ce concours et portera le titre de Miss International France 2018. Il s’agit aussi d’un séjour au Japon, tout frais payé, hébergé dans un hôtel 4 étoiles en plein centre ville de Tokyo. L’accueil est exceptionnel, dans des conditions qu’il est difficile de chiffrer mais ça équivaut au top des séjours possibles dans ce beau pays. Il comprend l’hébergement, les repas, des visites, des shootings, des activités en groupes avec les 70 jeunes filles représentant leurs pays respectifs. Vous pouvez en avoir un aperçu dans la partie vidéo. Les dépenses ou achats, personnels ne sont pas pris en charge.

Ensuite, si notre miss France gagne au Japon lors du concours de novembre et accède au podium international, il y a des sommes en argent (de 25000€ à 800€), couronnes, écharpes, etc.

Celle qui est arrivée 2eme à notre élection du 23 septembre 2018 est devenue Miss Asia Pacific International 2019 et ira aux Philippines l’année prochaine tout frais payé ! Et là aussi, c’est un merveilleux concours, cliquez ici.

Bonnes nouvelles : deux de nos dauphines 2018 sont aussi allées représenter la France à Miss Model of the World (Chine) et à Miss Teen International (Inde) en plus de Miss Asia Pacific International aux Philippines.

Pourquoi payer des frais d’inscription ?
A la fois pour garantir le sérieux de l’engagement de la candidature (on est limité en place) et démontrer un certain dynamisme de la candidate. Ces frais peuvent être sous forme de mécénat. Vous trouveriez sérieux qu’un organisme promette à tous le plus merveilleux des voyages, vols, hôtel de luxe, etc, pour rien ? Sans doute pas.

Que reçoit-on une fois les frais d’inscription payés ?
Chaque candidate reçoit une écharpe de Finaliste Miss International France. Les frais d’hébergement sont pris en charge que pour les candidates officielles.

Si on gagne en France, devra-t-on ensuite constituer un trousseau, une garde robe ?
Oui. Vous serez au Japon en représentation pendant 3 semaines ! Il vous faut prévoir des habits vous mettant en valeur durant ce temps. Impossible de paraitre négligée ! Cela peut-être vos effets personnels ou des sponsors (type commerçants) qui vous prêtent des robes, par exemple.

Pourra-t-on voir le concours à la télé française ?
Le concours est retransmis sur des chaines de télévisions mais pas les françaises. On pourra néanmoins le suivre en direct sur Youtube, ou via facebook, en qualité HD. (si vous avez une télévision connectée ou une box avec l’application Youtube, vous pouvez techniquement voir le concours sur votre télévision). De plus, tout au long du séjour des 3 semaines, des photographes des gros sites consacrées aux miss (comme Missology, ou Global Beauties) publient des photos, des vidéos qui sont partagés sur les réseaux sociaux.

Acceptez-vous des filles déjà élues d’autres comités ?
Oui, nous acceptons des candidates ayant déjà un parcours. Néanmoins, il est bien clair que celle-ci ne doit sa candidature qu’à l’inscription à notre concours et pas grâce à un comité autre. Mais elle peut être soutenue par son comité qui peut l’aider dans sa candidature. Depuis l’édition, nous ouvrons notre réseau de comités amis.

Des mannequins pro peuvent-elles postuler ?
Oui, à condition qu’elles ne soient pas l’égérie d’une grande marque nationale qui pourrait, en cas de victoire à Tokyo, aller contre les valeurs de l’organisation internationale.

Est-ce que ça va booster ma carrière ? Me faire connaitre ?
Il y a une médiatisation qui se fait, mais aujourd’hui, c’est aussi la capacité de la gagnante à diffuser sur les réseaux sociaux et à fournir du contenu qui contribuera à la faire connaitre. Par ailleurs, outre l’expérience des plus enrichissantes, c’est une ligne sur un CV d’un prix national et d’une représentation international qui est valorisable.

La concurrence internationale est-elle rude ?
Il y a en effet des pays qui ont une culture très développée et un immense respect pour leurs candidates, peut-être plus qu’en France. Comme c’est le 3eme concours mondial, certains pays y vont notoirement pour gagner. Mais il faut y aller à la fois pour l’expérience vécue, l’immense travail de découverte culturelle offert par les Japonais, et y faire de son mieux. Et bien sur le contact avec les autres filles, venues du monde entier, qui rend l’aventure exceptionnelle et inoubliable.

Il y a le couronnement d’une miss, mais aussi de dauphines, de miss thématiques, de miss par continent (la Miss Europa 2018 est la Hollande qui fait partie de notre team), de Prix du Talent artistique, du Meilleur Costume National qui sont des possibilités de s’y distinguer.

Si je gagne l’élection française, dois-je maitriser l’anglais ?
L’organisation Miss International prévoit des chaperons parfaitement bilingues et francophones. En cas de souci à l’aéroport, il vaut mieux savoir se débrouiller un peu, mais pour le concours, il y a des traducteurs. De plus, d’autres participantes sont aussi francophones !

Si je gagne l’élection, puis-je avoir des parents avec moi au Japon ?
C’est possible en effet d’assister à l’élection internationale, à leurs charges.

Quelles sont les autres concours où vous envoyez des françaises ?
Miss International est le plus grand concours international. Cette édition 2018 permettra aussi d’envoyer une miss France à Miss Asia Pacific International. Les autres concours auxquels nous envoyons des filles, qui sont dans notre réseau, sont :
– Miss Eco International 2018 (Egypte),
– Miss District International 2016 (Afrique)
– Jewel of the World 2018 (Philippines)
– Miss Tourism Queen International 2018 (Malaisie) : pour les femmes mariées (20-50 ans)
– Miss Teen International 2018 (Inde)

Proposez-vous aux filles inscrites à MIF de participer à ces autres concours ?
Sans que ce soit une obligation, nous pouvons en effet proposer à des candidates de participer aux élections dont nous avons la franchise, comme dit plus haut.

Y a-t-il d’autres propositions apres Miss International ?
Il se trouve que notre miss France, Mélanie, vient d’etre invitée, tout frais payé, à retourner au Japon avec les autres miss, début 2019 ! D’excellents souvenirs en plus en perspective !


Pour s’inscrire à l’élection de Miss International France, cliquez ici.

D’autres questions ?