Le premier film de fiction sur MISS FRANCE (1975) – avec la Miss Internationale France !

Figurez-vous qu’avant le film de Ruben ALVES, intitulé “Miss”, annoncé en salle pour le 28 octobre 2020, une première oeuvre de fiction sur les élections de miss a été tournée dans les années 70, avec pour actrice principale, Anne PARILLAUD, qui dix ans plus tard recevra le César de la Meilleure Actrice pour le film NIKITA de Luc BESSON !

Roubaix, 1979. La jeune Véronique SANDRIN, tente le concours Miss Flanelle (local) et le remporte. Elle tente Miss Nord et le gagne, et enfin elle devient Miss France 1979, pressentie pour Miss Univers ! Mais ensuite, ça part en vrille : elle démissionne de son travail, se brouille avec son petit ami (qui la trompe avec sa meilleure copine), le sponsor de l’élection la loge, la drague, puis la largue (affreux goujat !), un maniaque la harcèle et accidente un de ses amis, et enfin le vilain monsieur qui la sélectionne pour Miss Univers lui fait un sale coup médiatique avec des paparazzi. Dégoutée, elle abandonne son avenir de miss et l’histoire se termine là. Pas vraiment réjouissant !

Véronique SANDRAIN (Anne PARILLAUD) devient Miss France 1079, alors qu’elle habite Roubaix !

J’ai pu récupérer ce téléfilm, et qui, vu sa lenteur, ne risque pas d’être rediffusé. On y voit les élections de miss dans les années 70-80, qui n’ont plus rien à voir avec celles d’aujourd’hui, au top de la ringardise (les musiques des défilés sont des musiques classiques puis la Marseillaise !).

D’ailleurs, ce n’est même pas sur que le milieu était réellement comme cela (c’est une fiction après tout, même si Madame de Garon, une dame au chapeau qui oriente les filles, fait immanquablement penser à Madame de Fontenay). Mais la ressemblance s’arrete là.

L’autre intérêt est qu’on voit une ville qui a bien changé depuis, Roubaix, où, depuis 2017 on y organise l’élection de Miss International France. On y aperçoit aussi, très succinctement, la Miss International France de l’époque, qui présente d’ailleurs Anne Parillaud sur scène avant que cette dernière ne gagne l’élection départementale.

Document souvenir donc qui étonnera aussi par les scènes de nudité, ce qui est quand même assez déplacé vu le sujet, mais c’était l’époque des playmates semi-nues diffusées aux heures de grande écoute. On a aussi droit à une manifestation anti-miss dans le film… ridicule !

C’est vraiment une fiction : il est strictement interdit de fumer en écharpe !

Le téléfilm “Le temps d’une miss” est réalisé par Jean-Daniel SIMON, diffusé le 13 février 1980, sur FR3., à 20h30, dans le cadre d’une série qui durera plusieurs années “Cinéma 13”.

Les places pour notre triple élection Miss International, Miss Supranational et Miss Asia Pacific International — qualification des miss régionales qui représenteront la France, et qui aura lieu à Roubaix, sont en vente sur notre site !